Glossaire d'Irlande du Nord LZ

Ce glossaire d'Irlande du Nord contient des définitions de termes et de concepts relatifs à l'histoire de l'Irlande du Nord et aux Troubles. Mots de L à Z. Il a été écrit et compilé par les auteurs d’Alpha History. Si vous souhaitez suggérer un terme à inclure dans ce glossaire, veuillez CONTACTEZ-NOUS.

Londonderry
Londonderry est une ville et un comté d'Irlande du Nord. Londonderry, connue des locaux sous le nom de Derry, est la deuxième plus grande ville d'Irlande du Nord. La majorité de ses habitants sont catholiques. Le comté de Londonderry (ou comté de Derry) est situé au nord-ouest de l'Irlande du Nord.

Longue guerre
La « longue guerre » était une stratégie développée et adoptée par l'IRA provisoire en 1976. Les dirigeants de l'IRA reconnaissaient que la lutte pour expulser les Britanniques d'Irlande du Nord prendrait de nombreuses années et nécessiterait une longue campagne de guérilla et de terrorisme anti-britannique. Ces attaques seraient planifiées et menées par de petites cellules de volontaires de l’IRA agissant de manière autonome plutôt que par l’intermédiaire d’une structure de commandement.

Loyaliste (ou Loyaliste d'Ulster)
Loyaliste décrit un individu ou un groupe déterminé à maintenir les liens de l'Irlande du Nord avec la Grande-Bretagne. Le terme loyaliste est parfois utilisé comme synonyme d'unioniste, bien que les loyalistes soient plus véhéments et se concentrent sur les liens culturels avec la Grande-Bretagne.

Force des volontaires loyalistes (LVF)
La LVF était un groupe paramilitaire loyaliste, formé en 1996 à la suite d'une scission au sein de l'UVF. Il était initialement dirigé par Billy Wright. Bien qu'ils soient peu nombreux, les membres de la LVF sont responsables de plusieurs meurtres, pour la plupart des civils catholiques choisis au hasard.

Campagne continentale
Le 'Campagne continentale" était une stratégie provisoire de l'IRA qui impliquait des attaques terroristes contre des cibles militaires, politiques et économiques en Angleterre. Cette campagne a été initiée en 1972 et 1973, à la suite du Tirs sanglants du dimanche. Certaines attaques importantes au cours de la campagne continentale comprenaient l'attentat à la bombe contre un autocar M62 (1974), les attentats à la bombe dans les pubs de Guildford et de Birmingham (1975), l'attentat à la bombe de Hyde Park (1982) et l'attentat à la bombe contre l'hôtel Brighton (1984).

Maze (ou Le labyrinthe, Longue Kesh)
Her Majesty's Prison Maze est un établissement correctionnel et de détention situé juste à l'extérieur de Belfast. Le labyrinthe abritait des prisonniers politiques et paramilitaires pendant les troubles. C'était le lieu de plusieurs manifestations importantes, telles que Bobby Sands grève de la faim.

Massacre du Showband à Miami
Le massacre du Miami Showband a été le meurtre de trois musiciens de Dublin dans le comté de Down en juillet 1975. Les auteurs étaient Paramilitaires loyalistes: membres de l'Ulster Volunteer Force et de l'Ulster Defence Regiment. Trois hommes ont ensuite été reconnus coupables et emprisonnés pour ces meurtres, tandis que d'autres ont échappé à la justice.

Force de réaction militaire (ou MRF)
La Force de réaction militaire était une unité spécialisée de l'armée britannique. Le MRF était actif en Irlande du Nord entre 1971 et 1973. Ses membres opéraient sous couverture, parfois comme agents doubles dans des groupes paramilitaires républicains et loyalistes. Le MRF a également perpétré plusieurs assassinats et a été condamné par beaucoup comme un « escadron de la mort » parrainé par l'État.

Principes de Mitchell
La Principes de Mitchell étaient un ensemble de règles ou de lignes directrices destinées aux participants aux pourparlers de paix en Irlande du Nord. Ils portent le nom du sénateur américain George Mitchell et exprimé dans un rapport de janvier 1996 sur le déclassement des armes. Parmi les principes Mitchell figuraient un engagement en faveur de négociations pacifiques, un renoncement à la violence et un engagement à déposer et à démanteler toutes les armes.

Nationaliste
Nationaliste décrit un individu ou un groupe désirant l'indépendance nationale. Dans le cas de l'Irlande, les nationalistes soutiennent l'abolition de la partition et la réunification de l'Irlande du Nord et de la République d'Irlande par des moyens pacifiques. Le terme est souvent utilisé de manière interchangeable avec républicain, bien qu’il existe des différences subtiles.

Nouvelle armée républicaine irlandaise (ou Nouvel IRA)
La Nouvelle IRA a été créée à la mi-2012 après la fusion de la Real IRA avec d’autres groupes radicaux. Il est devenu le groupe républicain dissident le plus actif des cinq dernières années, menant de nombreuses attaques contre des cibles policières et gouvernementales en Irlande du Nord.

Assemblée d'Irlande du Nord
L'Assemblée d'Irlande du Nord est le pouvoir législatif et l'organe directeur de l'Irlande du Nord. Il y a eu trois tentatives pour former une Assemblée d'Irlande du Nord pendant les troubles, seule la troisième ayant réussi. La première Assemblée d'Irlande du Nord a été élue en juin 1973 et chargée de former un exécutif partageant le pouvoir. Cette assemblée s'est effondrée en mai 1974 à la suite de la grève du Conseil des travailleurs d'Ulster (UWC). La deuxième Assemblée a été créée en 1982 mais dissoute en 1986, à la suite de protestations et de boycotts contre l'accord anglo-irlandais. L'actuelle Assemblée d'Irlande du Nord a été créée en juillet 1998 lors du processus de paix.

Association des droits civiques d'Irlande du Nord (ou NICRA)
La Association des droits civiques d'Irlande du Nord a été créée en 1967. Son objectif principal était la promotion de l'égalité politique et économique en Irlande du Nord, avec des opportunités et des progrès pour tous, quelle que soit la religion. La NICRA s'est opposée à la discrimination contre les catholiques en matière d'emploi et d'attribution de logements. Il a également exigé la fin du charcutage électoral. Même si la NICRA comptait quelques protestants libéraux et unionistes, elle était dominée par des intérêts catholiques et nationalistes.

Parlement d'Irlande du Nord
Le Parlement d'Irlande du Nord était le pouvoir législatif et l'organe directeur de l'Irlande du Nord entre la mise en œuvre du Home Rule en 1920 et l'imposition du Règle directe en mars 1972. Le Parlement a été dissous sous le régime direct et formellement aboli en juillet 1973. Il a été remplacé par l'Assemblée d'Irlande du Nord (voir ci-dessus).

Armée républicaine irlandaise officielle (ou OIRA)
La IRA officiel était une faction de l'Armée républicaine irlandaise, formée après sa scission en 1969 avec l'IRA provisoire. L'IRA officielle était la plus modérée des deux factions. Il s'est livré à une certaine violence pendant les troubles, mais a généralement poussé en faveur d'une république socialiste par l'implication politique, la pression et la négociation. L'IRA officielle était l'aile de l'IRA la plus étroitement alignée sur le Sinn Fein.

Óglaigh na hÉireann
Óglaigh na hÉireann est une expression irlandaise signifiant « soldats d'Irlande ». Il a été utilisé pour la première fois par les Volontaires irlandais en 1913. Plusieurs itérations de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) ont également utilisé le nom. Óglaigh na hÉireann, y compris l'IRA provisoire, l'IRA de continuité et l'IRA réel.

Oireachtas (ou Oireachtas Eireann)
La Oireachtas Eireann est le parlement de la République d'Irlande. Il est composé du Dáil Éireann or Jour (chambre basse) et le Seanad Éireann or Seanad (chambre haute).

Bombardement d'Omagh
La Bombardement d'Omagh a été l’attaque terroriste la plus meurtrière contre des civils pendant les troubles. Elle a été menée par la Real IRA le 15 août 1998. Une grosse voiture piégée a explosé dans un quartier commerçant d'Omagh, dans le comté de Tyrone. L'explosion a tué 29 personnes, dont plusieurs enfants.

Bannière d'opération
Bannière d'opération était le nom opérationnel utilisé par l'armée britannique pour son intervention en Irlande du Nord entre 1969 et 2007.

Opération Démétrius
L'opération Demetrius était une série de raids de deux jours menés par les forces britanniques en Irlande du Nord au début du mois d'août 1971. Au total, 342 membres paramilitaires républicains présumés ont été arrêtés, interrogés et interné lors de l'opération Démétrius.

Opération Motorman
L'opération Motorman était une opération militaire britannique à grande échelle en Irlande du Nord entre juillet et août 1972. Son objectif était de reprendre le contrôle des zones contrôlées par les républicains dans les villes d'Irlande du Nord, en particulier Belfast et Derry.

Commande Orange (ou Orange Lodge, Orangistes)
L'Ordre Orange est une organisation d'hommes protestants, basée à Belfast mais comptant des milliers de membres dans toute l'Ulster. Il présente certaines similitudes avec les francs-maçons. La plupart des membres de l’Ordre Orange défendent de ferventes valeurs politiques unionistes. Certains des membres les plus éminents de l'Ordre comprennent Ian Paisley et Jeffrey Donaldson. Jusqu'en 1998, les Orangistes défilaient chaque mois de juillet dans les quartiers catholiques de Portadown, un événement qui y exacerbait les tensions.

paramilitaire
Paramilitaire décrit un groupe civil qui emploie une formation, des armes et des tactiques militaires, sans le soutien officiel de l'État et généralement dans un but politique. Le Armée républicaine irlandaise (IRA), l'Ulster Volunteer Force (UVF) et plusieurs autres organisations sont considérées comme des groupes paramilitaires.

Partition (ou Partition de l'Irlande, Partition irlandaise)
La Partition de l'Irlande fait référence à la division de l'Irlande en 1920 en deux sections distinctes : l'État libre d'Irlande (plus tard la République d'Irlande) et l'Irlande du Nord. Beaucoup considèrent la partition comme le point de départ des troubles. Les nationalistes et les républicains souhaitent abolir la partition et réunifier l’Irlande en une nation unique et indépendante.

lignes de paix
Les lignes de paix sont de hauts murs séparant les zones résidentielles nationalistes-catholiques et unionistes-protestantes dans des villes comme Belfast et Derry. Au plus fort des troubles, il y avait plus de 40 de ces barrières dans les zones d'interface résidentielles, certaines mesurant plus d'un mile (1.6 km) de longueur.

Service de police d'Irlande du Nord (ou PSNI)
Le service de police d'Irlande du Nord est une force de police civile qui a remplacé la Royal Ulster Constabulary en 2001. Pour limiter le sectarisme, les agents du PSNI sont à peu près à moitié protestants et à moitié catholiques.

partage du pouvoir
Le partage du pouvoir, ou consociationalisme, est un système de gouvernement dans lequel le pouvoir exécutif est partagé entre deux ou plusieurs partis. En Irlande du Nord, il fait référence à un gouvernement conjoint des unionistes protestants et des nationalistes catholiques. Un gouvernement de partage du pouvoir a été prévu dans l’accord de Sunningdale (1973), mais n’a jamais été pleinement mis en œuvre. Un gouvernement de partage du pouvoir, réunissant des premiers ministres de rang égal, a été formé à la suite de la Accord du vendredi saint.

Prod
« Prod » est un argot désobligeant pour un protestant. Il est généralement utilisé par les catholiques d’Irlande du Nord et de la République d’Irlande.

protestant
Un protestant est un chrétien qui appartient à l'une des nombreuses églises, comme l'Église presbytérienne ou l'Église d'Irlande. Le protestantisme s'est formé après une scission de l'Église catholique dans les années 1500. En 1971, les protestants représentaient près de 53 pour cent de la population d'Irlande du Nord. La plupart des protestants d'Irlande du Nord sont unionistes ou loyalistes.

Ascendant protestant
L'Ascendance protestante était une période de la fin des années 1600 et 1700 où les protestants anglais et irlandais contrôlaient l'Irlande et la loi irlandaise. Durant cette période, les catholiques irlandais furent privés de leurs droits politiques, civils et économiques par le Lois pénales.

Parti syndical protestant (ou PUP)
Le Parti de l'Union protestante était un parti politique formé en 1966 et actif pendant les premières années des troubles. Dirigé par Ian Paisley, le PUP entretenait des liens étroits avec les églises protestantes. Il était plus loyaliste et socialement conservateur que le Parti unioniste d'Ulster (UUP). Le PUP a été reformé sous le nom de Parti unioniste démocratique (DUP) en 1971.

Armée républicaine irlandaise provisoire (ou IRA provisoirePIRA, "Provos")
La IRA provisoire était un groupe paramilitaire formé en 1969 après une scission avec l'IRA officielle. L'IRA provisoire était le plus radical des deux groupes. Son objectif était de chasser les Britanniques d’Irlande du Nord en rendant impossible toute gouvernance efficace. L'IRA provisoire était plus encline à recourir à la violence et était responsable d'une grande partie du terrorisme pendant les troubles.

Provos (voir IRA provisoire)

bombardement par procuration
Les bombardements par procuration étaient une tactique terroriste parfois utilisée par l'IRA provisoire. Il s'agissait de forcer des individus, généralement des collaborateurs présumés, à conduire des voitures piégées amorcées sur des cibles britanniques ou loyalistes.

Véritable armée républicaine irlandaise (ou Véritable IRARIRA)
La Véritable IRA était un groupe paramilitaire radical, formé après une scission en 1997 au sein de l'IRA provisoire. La Real IRA était responsable de l'attentat à la bombe d'Omagh en 1998, des meurtres dans la caserne de Massereene et d'autres attaques terroristes. Il existe toujours et commet occasionnellement des meurtres ou des actes de terrorisme.

Commando de la main rouge (ou RHC)
Le Red Hand Commando était une petite force paramilitaire loyaliste, formée en 1972 et étroitement associée à l'Ulster Volunteer Force. Le RHC a commis des dizaines de meurtres depuis sa création en 1972. Parmi ses victimes figuraient plusieurs protestants, tués soit par accident, soit parce qu'ils étaient trop proches des catholiques. Le RHC doit son nom à la main rouge de l'Ulster, symbole traditionnel de la région.

Défenseurs de la main rouge (ou RHD)
Les Red Hand Defenders étaient un groupe paramilitaire loyaliste, formé en 1998 par des volontaires opposés à l'Accord du Vendredi Saint. Le RHD a mené plusieurs attaques violentes à la fin des années 1990 et au début des années 2000, notamment le meurtre de l'avocate des droits humains Rosemary Nelson.

Républicain
Républicain décrit un individu ou un groupe cherchant à retirer la souveraineté britannique de l'Irlande du Nord. La majorité des républicains estiment que les six comtés d’Irlande du Nord devraient être réunifiés avec la République d’Irlande. Quelques-uns croient en la création d’une République d’Irlande du Nord distincte. Les termes républicain et nationaliste sont souvent utilisés de manière interchangeable, bien qu’il existe des différences subtiles.

Action républicaine contre la drogue (RAAD)
RAAD était un groupe républicain irlandais qui s'est livré à des attaques punitives contre des trafiquants de drogue présumés. Il opérait principalement à Derry. En 2012, la RAAD a fusionné avec le Real IRA pour former le New IRA.

Sinn Fein républicain
Le Sinn Fein républicain est un parti politique formé en 1986, à la suite d'une scission au sein du Sinn Fein. Ses membres fondateurs se sont opposés au projet du Sinn Fein de mettre fin à l'abstentionnisme et d'accéder à des sièges aux élections irlandaises. Dáil Éireann. Le républicain Sinn Fein a allégué des liens avec la Continuity IRA.

République d'Irlande (Ou l' République irlandaise)
La République d'Irlande est la nation indépendante de l'Irlande. Elle a obtenu son indépendance sous le nom d'État libre d'Irlande en 1922, s'est rebaptisée Irlande en 1937 et est devenue une république en 1949. L'Irlande est gouvernée par le Oireachtas Eireann (Parlement) et taoiseach (premier ministre). Sa capitale est Dublin.

Gendarmerie royale irlandaise (ou RIC)
La Royal Irish Constabulary était la force de police de l'État irlandais du début du XIXe siècle jusqu'à la partition de l'Irlande en 19. Les agents du RIC ont été impliqués dans des incidents importants de l'histoire irlandaise, tels que le premier Bloody Sunday (1922) et le Guerre d'indépendance irlandaise.

Royal Ulster Constabulary (ou RUC)
La Royal Ulster Constabulary était la force de police de l'État d'Irlande du Nord pendant les troubles. La RUC a été créée en 1922 après la partition de l'Irlande. Pendant les troubles, la RUC fut souvent accusée de discrimination à l'égard des catholiques et de liens clandestins avec des groupes paramilitaires loyalistes. Plus de 300 agents de la RUC ont été tués entre 1968 et 1999. La RUC a été remplacée par le Service de police d'Irlande du Nord (PSNI) en 2001.

des balles en caoutchouc
Les balles en caoutchouc sont des projectiles recouverts de caoutchouc ou de plastique, tirés avec des armes ordinaires ou des armes anti-émeute spécialisées. Ils sont destinés à étourdir ou à neutraliser temporairement mais pas à tuer. Des balles en caoutchouc ont été utilisées par les forces de sécurité britanniques en Irlande du Nord à partir d'août 1970. Bien que destinées à être non mortelles, les balles en caoutchouc ou en plastique ont tué 17 personnes pendant les troubles, dont de nombreux enfants. Activiste Emma Groves, aveuglé par une balle en caoutchouc, a mené une campagne pour leur démantèlement.

infractions prévues
Les infractions répertoriées constituent une catégorie d'infractions impliquant la violence, le terrorisme ou des activités paramilitaires. Ces infractions étaient liées aux tensions politiques en Irlande du Nord plutôt qu'à la criminalité. Jusqu'en 1976, une condamnation pour des infractions répertoriées permettait au prisonnier de demander le statut de catégorie spéciale (voir ci-dessous).

sectarisme
Le sectarisme décrit de fortes divisions au sein d’une population, généralement causées par des différences religieuses ou politiques. Dans le contexte de l’Irlande du Nord, le sectarisme fait référence aux divisions entre catholiques et protestants qui ont sous-tendu les troubles.

l'autodétermination
L'autodétermination est un principe politique démocratique. Il soutient que tout changement politique ou constitutionnel doit être approuvé par la majorité de la population.

Les bouchers de Shankill
Les Shankill Butchers étaient un groupe d'assassinats loyalistes, actif à Belfast entre 1957 et 1982. Le groupe était dirigé par Lenny Murphy et on pensait qu'il contenait des membres de l'Ulster Volunteer Force (UVF). Les bouchers Shankill seraient responsables d'au moins 19 morts.

Sinn fein
Le Sinn Fein est un parti politique républicain irlandais, formé en 1905 et actif à la fois en Irlande du Nord et dans la République. Son nom se traduit par « Nous-mêmes » ou « Nous-mêmes seuls ». Pendant les troubles, le Sinn Fein s'est présenté comme un parti politique légitime, tout en entretenant des liens étroits avec l'IRA officielle. Au cours des années 1970 et au début des années 1980, le Sinn Fein a pratiqué l'abstentionnisme, refusant de participer aux élections parlementaires britannique et nord-irlandaise. Le parti a été réformé en 1986 sous la direction de Gerry Adams. Il a ensuite participé à des élections politiques, à des pourparlers de cessez-le-feu et à des négociations de paix, qui ont abouti à la signature de l'Accord du Vendredi saint. Le Sinn Fein détient actuellement des sièges dans les assemblées britannique, irlandaise et de l'Union européenne, bien qu'il s'abstienne toujours de siéger à la Chambre des communes britannique.

Six comtés
Les Six Comtés font référence aux six comtés d'Ulster qui constituent l'Irlande du Nord : Antrim, Armagh, Down, Fermanagh, Londonderry et Tyrone.

Parti social-démocrate et travailliste (SDLP)
Le Parti social-démocrate et travailliste est un parti politique nationaliste. Il a été formé en Stormont en 1970 par des membres dissidents d'autres partis. Le SDLP a appelé à la fin de la domination britannique en Irlande du Nord, tout en rejetant le recours à la violence pour y parvenir. Le SDLP était le parti nationaliste le plus populaire d’Irlande du Nord jusqu’à la montée du Sinn Fein réformé au début des années 1990.

Force d'action républicaine de South Armagh
La Force d'action républicaine de South Armagh était un groupe dissident provisoire de l'IRA basé dans le comté d'Armagh. La Force d'action républicaine a mené de nombreuses attaques et meurtres au milieu des années 1970, en violation du cessez-le-feu de l'IRA.

Statut de catégorie spéciale (ou SCS)
Le statut de catégorie spéciale est un statut politique accordé aux prisonniers reconnus coupables d'infractions répertoriées, telles que la violence paramilitaire ou le terrorisme. Les détenus du SCS bénéficiaient d'un statut similaire à celui des prisonniers de guerre et avaient droit à des privilèges supplémentaires, notamment des exemptions du travail pénitentiaire et des uniformes. Le SCS a été accordé par le gouvernement britannique en juillet 1972. Il a été révoqué en mars 1976, après quoi les détenus du SCS ont été traités comme des criminels ordinaires. Cela a donné lieu à plusieurs protestations, qui ont abouti à la Grève de la faim 1981 par les prisonniers républicains.

Loi sur les pouvoirs spéciaux
La Loi sur les pouvoirs spéciaux est le nom abrégé de la loi sur les autorités civiles (pouvoirs spéciaux). Cette législation a été adoptée par le parlement d'Irlande du Nord en 1922. La loi donnait au gouvernement d'Irlande du Nord des pouvoirs étendus pour lutter contre les groupes paramilitaires, réprimer les troubles civils et interdire les publications. Au lieu de cela, il était généralement utilisé pour cibler les groupes et les publications nationalistes.

membre de l'équipe
Squaddie est un terme familier désignant un soldat britannique.

Accord de St Andrews
La Accord de St Andrews est un accord signé par les représentants des partis politiques de Grande-Bretagne, de la République d'Irlande et d'Irlande du Nord en octobre 2006. Cet accord a finalisé les structures et les processus de partage du pouvoir en Irlande du Nord. Cela a également marqué la volonté du Parti unioniste démocratique (DUP) de participer à un gouvernement de partage du pouvoir.

Stormont
Stormont est une banlieue à l'est de Belfast. C'est l'emplacement du bâtiment de l'Assemblée d'Irlande du Nord et du château de Stormont, le lieu de réunion de l'exécutif d'Irlande du Nord.

Accord de Sunningdale
La Accord de Sunningdale est un accord de partage du pouvoir signé en décembre 1973. L'accord de Sunningdale visait à restaurer le gouvernement d'Irlande du Nord en créant un exécutif de partage du pouvoir et un conseil bilatéral avec Dublin. L'accord rencontra l'opposition des loyalistes et échoua en mai 1974.

Taig
« Taig » est un terme péjoratif désignant un catholique irlandais. Il est généralement utilisé par les protestants et les loyalistes.

Taoiseach
La taoiseach est le chef du gouvernement de la République d'Irlande, l'équivalent général de son premier ministre.

Les ennuis
Les Troubles font référence aux tensions et conflits sectaires en Irlande du Nord, qui ont commencé à la fin des années 1960 et se sont terminés en 1999.

Ulster
L'Ulster est le nom traditionnel des neuf comtés les plus septentrionaux de l'Irlande, dont six constituent désormais l'Irlande du Nord. Ces derniers temps, il est souvent utilisé comme synonyme de l'Irlande du Nord, le plus souvent par les loyalistes ou les unionistes.

Association de défense d'Ulster (ou UDA)
L'Ulster Defence Association est un groupe paramilitaire loyaliste formé en 1971. L'UDA se consacre au maintien de l'union avec la Grande-Bretagne et à la défense des protestants d'Irlande du Nord. Pendant les troubles, l'UDA a mené de nombreuses attaques contre des cibles républicaines et catholiques, tant en Irlande du Nord qu'en République d'Irlande. Lorsqu'elle mène ou revendique la responsabilité de ces attaques, l'UDA utilise le nom d'Ulster Freedom Fighters (UFF) pour éviter les récriminations politiques.

Régiment de défense d'Ulster (ou UDR)
L'Ulster Defence Regiment était un régiment spécialisé de l'armée britannique opérant en Irlande du Nord. Il a été créé en 1970 en recrutant des volontaires protestants et catholiques des Six Comtés. L'UDR a remplacé les fameux « B Specials ». Il était chargé de répondre aux sabotages, au terrorisme et aux attaques paramilitaires, ainsi que de fournir un soutien occasionnel à la Royal Ulster Constabulary.

Combattants de la liberté d'Ulster (ou UFF)
Les Ulster Freedom Fighters sont la branche paramilitaire de l'Ulster Defence Association (UDA).

Ulstérisation
L'ulstérisation était une approche politique de l'Irlande du Nord, définie par le gouvernement travailliste britannique en 1975. L'ulstérisation impliquait le retrait des soldats britanniques et le transfert de la responsabilité de la sécurité à la Royal Ulster Constabulary (RUC) et à l'Ulster Defence Regiment (UDR).

Nationalisme d'Ulster
Le nationalisme d'Ulster est un mouvement qui aspire à l'indépendance totale de l'Irlande du Nord, ce qui en fait une nation distincte de la Grande-Bretagne et de la République d'Irlande. Certaines factions et petits partis ont soutenu le nationalisme d'Ulster comme position de compromis, mais il n'a jamais reçu beaucoup de soutien du public.

Gendarmerie spéciale d'Ulster (voir B-Spéciaux)

Parti unioniste d'Ulster (ou UUP)
Le Parti unioniste d'Ulster est le plus ancien parti politique unioniste d'Irlande du Nord, formé en 1905. L'UUP était le parti dominant en Irlande du Nord, y formant le gouvernement entre 1921 et 1972. Il s'est divisé en 1969 au sujet du Premier ministre. Celui de Terence O'Neill réformes. Il a ensuite perdu du terrain face au Parti unioniste démocratique (DUP) d'Ian Paisley.

Avant-garde d'Ulster (ou Parti progressiste unioniste d'avant-garde, VUPP)
L'Ulster Vanguard était un parti politique loyaliste pur et dur, formé par un homme politique unioniste. Bill Craig en février 1972. L'Avant-garde était connue pour son loyalisme indéfectible et ses rassemblements de type nazi, certains rassemblant plus de 50,000 1978 loyalistes. Le parti s'est éclaté, a perdu son soutien et s'est dissous en XNUMX.

Ulster Force Volontaire (ou UVF)
L'Ulster Volunteer Force est un groupe paramilitaire loyaliste formé en 1965. Comme la plupart des groupes paramilitaires loyalistes, il se consacre à la protection et à l'avancement de l'unionisme, des unionistes et des protestants. L'UVF a été active pendant plus de 40 ans et a été responsable de près de 500 meurtres, la majorité des victimes étant des civils catholiques.

Volontaires d'Ulster
Les Volontaires d'Ulster étaient une milice loyaliste, formée en Irlande du Nord en 1912 et active jusqu'en 1922. Les Volontaires ont été formés pour résister à un gouvernement basé à Dublin sous les auspices du Home Rule.

Conseil des travailleurs d'Ulster (ou UWC)
Le Conseil des travailleurs d'Ulster était un syndicat loyaliste. Il a été créé en 1974 pour s'opposer au gouvernement de partage du pouvoir proposé dans l'accord de Sunningdale. L'UWC a contribué à saper l'accord de Sunningdale en organisant des grèves générales paralysantes en mai 1974.

unification
L'unification fait référence à la dissolution de la partition et à la fusion de l'Irlande du Nord et de la République d'Irlande en un seul État. C’est un objectif commun aux groupes nationalistes et républicains.

Unioniste
Unioniste décrit un individu ou un groupe qui croit que l'Irlande du Nord devrait rester une partie de la Grande-Bretagne. Le terme est souvent utilisé comme synonyme de loyaliste, bien que les unionistes soient plus modérés et privilégient les méthodes politiques plutôt que la protestation ou la violence. La grande majorité des unionistes sont protestants.

Union Jack
L'Union Jack est le drapeau national du Royaume-Uni. Il contient les croix superposées de St George (Angleterre), St Andrew (Écosse) et St Patrick (Irlande). L'Union Jack a été adopté après les Actes d'Union en 1800.

Parti progressiste unioniste d'avant-garde (voir Avant-garde d'Ulster)


© Alpha Histoire 2019. Le contenu de cette page ne peut être republié ou distribué sans autorisation. Pour plus d'informations s'il vous plaît se référer à notre Conditions d’utilisation.
Cette page a été rédigée par Rebekah Poole et Jennifer Llewellyn. Pour référencer cette page, utilisez la citation suivante :
R. Poole et J. Llewellyn, « Glossaire d'Irlande du Nord LZ », Alpha History, consulté le [date d'aujourd'hui], https://alphahistory.com/northernireland/northern-ireland-glossary-lz/.