1688: Un médecin français préconise de lutter contre l'allaitement aux cheveux roux

Ecrire dans Les maladies des femmes avec enfants, publié pour la première fois en 1688, le médecin français François Mauriceau a fourni des instructions complètes pour l'allaitement des enfants. Dans le chapitre intitulé « Orientations pour choisir une nourrice », Mauriceau s'en prend aux mères aux cheveux roux et aux nourrices :

«Les conditions nécessaires à une bonne infirmière sont généralement tirées de son âge, du moment et de la manière de son travail, de la bonne constitution de toutes les parties de son corps, et en particulier de ses seins, de la nature de son lait [et] de ses bonnes manières… »

Elle ne doit pas être rousse, ni marquée de taches rouges… Elle doit avoir une voix douce pour plaire et réjouir l'enfant, et doit également avoir une prononciation claire et libre, afin qu'il n'apprenne pas un mauvais accent d'elle, comme d'habitude [les femmes] aux cheveux roux. "

Mauriceau a ajouté que les infirmières humides ne devraient pas avoir «une forte haleine», un «nez puant» ou des «mauvaises dents». «Ses seins doivent être assez gros… mais pas trop gros» et «pas flamboyants et suspendus». Et encore une fois, elle ne doit pas avoir les cheveux roux, car:

« Leur lait est chaud, piquant et puant, et aussi d'un mauvais goût.

Source: François Mauriceau, Les maladies des femmes avec enfants, 1688. Le contenu de cette page est © Alpha History 2019-23. Le contenu ne peut être republié sans notre autorisation expresse. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Conditions d’utilisation or contacter Alpha Histoire.