Proclamation de rébellion de George III (1775)

Le 23 août 1775, Le roi George III répondu à la « Pétition des branches d’olivier » en déclarant les colonies américaines en état de rébellion et en appelant à ce que les dirigeants révolutionnaires soient traduits en justice :

«Attendu que beaucoup de nos sujets dans diverses parties de nos colonies et plantations en Amérique du Nord, trompés par des hommes dangereux et mal intentionnés, oubliant l'allégeance qu'ils doivent au pouvoir qui les a protégés et soutenus; après divers actes de désordre commis dans le trouble de la paix publique, à l'entrave au commerce licite, et à l'oppression de nos fidèles sujets exerçant de même; ont enfin procédé à une rébellion ouverte et avouée, en se dressant d'une manière hostile pour résister à l'exécution de la loi, et en nous préparant, ordonnant et faisant la guerre de façon traître contre nous ...

Il y a des raisons d'appréhender qu'une telle rébellion a été beaucoup encouragée et encouragée par la correspondance, les conseils et le réconfort traîtres de personnes diverses, méchantes et désespérées dans ce royaume ...

À la fin donc, aucun de nos sujets ne peut négliger ou violer son devoir par l'ignorance de celui-ci, ou par le moindre doute sur la protection que la loi accordera à leur loyauté et à leur zèle, nous avons jugé bon, par et avec les conseils de notre Conseil, pour publier notre Proclamation royale, déclarant par la présente que tous nos officiers, civils et militaires, sont obligés de déployer tous leurs efforts pour réprimer [cette] rébellion et traduire les traîtres en justice…

Tous nos sujets de ce royaume, et les dominions qui lui appartiennent, sont tenus par la loi d'aider et d'assister à la répression d'une telle rébellion, et de divulguer et de faire connaître toutes les conspirations et tentatives de trahison contre nous, notre couronne et notre dignité… Nous chargez et ordonnez en conséquence à tous nos officiers, civils et militaires, et à nos sujets obéissants et loyaux, de déployer tous leurs efforts pour résister et réprimer une telle rébellion, et de révéler et de faire connaître toutes les trahisons et conspirations traîtres contre lesquelles ils sauront être. nous, notre couronne et notre dignité… »

Donné à notre cour à Saint-James, à la 15e année de notre règne.
Que Dieu sauve le roi!