Une liste de marchands antipatriotiques de Boston (1770)

La Sons of Liberty et les comités locaux de non-importation publiaient régulièrement des listes de marchands et d'hommes d'affaires coloniaux qui continuaient à commercer avec les Britanniques, au mépris des boycotts. Cette liste de marchands de Boston qui ont continué à faire du commerce parut en février 1770 :

« Une liste des noms de ceux qui continuent AUDCIEUS à contrecarrer les SENTIMENTS UNIS du CORPS des Marchands dans toute l'AMÉRIQUE DU NORD ; en important des marchandises britanniques contraires à l'accord :

John Bernard, (dans King-Street, en face de Vernon's Head)

James McMasters (Sur Treat's Wharf)

Patrick McMasters (En face du signe de l'Agneau)

John Mein (en face du White-Horse ; et dans King-Street)

Nathaniel Rogers (en face de M. Henderson, rue King)

William Jackson (Au Brazen Head, Cornhill près de la maison de ville)

Theophilus Lillie (près de la maison de réunion de M. Pemberton, North-End)

John Taylor (Un peu au nord du pont-levis)

Anne et Elizabeth Cummings (en face de l'Old Brick Meeting House)

Israel Williams et son fils (commerçants de la ville de Hatfield)

Henry Barnes (commerçant de la ville de Marlboro)

Il doit évidemment apparaître, soit en important des marchandises britanniques contrairement à l’accord, soit en rompant leur contrat avec les marchands, qu’ils ont préféré leur petit avantage privé au bien-être de l’Amérique… Il est donc tout à fait approprié que le public sache qui ils sont, en ce moment critique, sordidement détachés de l'intérêt public ; et comme ils seront considérés comme des ennemis de leur pays par tous ceux qui lui souhaitent du bien ; ainsi ceux qui leur donnent leur visage ou leur donnent leur coutume doivent s’attendre à être considérés sous le même jour désagréable.