La chanson de la liberté (1768)

La chanson de la liberté a été chanté sur l'air d'une marche navale anglaise populaire, Coeur de chêne. L'une des premières chansons patriotiques d'Amérique, ses paroles ont été écrites par John Dickinson, membre de l'Assemblée de Pennsylvanie. Les paroles sont apparues pour la première fois dans le Boston Gazette en 1768. Une version audio de cette chanson est disponible sur Youtube. Dickinson a également écrit Lettres d'un agriculteur (1768) et contribué à la fois aux résolutions du Congrès de la Loi sur le timbre (1765) et à la pétition relative à la branche de l’olivier (1775).

«Venez, joignez-vous main dans la main, braves Américains tous
Et réveillez votre cœur audacieux à l'appel de la belle Liberty
Aucun acte tyrannique ne supprimera votre juste revendication
Ou tacher de déshonneur le nom de l’Amérique.

Chorus
Dans la liberté nous sommes nés et dans la liberté nous vivrons.
Nos bourses sont prêtes. Stable, les garçons, stable.
Pas en tant qu'esclaves, mais en tant qu'hommes libres, nous donnerons notre argent.

Nos dignes ancêtres, donnons-leur une joie
Aux climats inconnus ont courageusement dirigé.
Par les océans aux déserts de la liberté, ils sont venus
Et mourir, nous a légué leur liberté et leur renommée.

Chorus

L'arbre que leurs propres mains avaient à la liberté élevée
Ils ont vécu de plus en plus fort et vénéré.
Avec le transport ils ont pleuré, maintenant nos souhaits nous gagnons
Car nos enfants récolteront les fruits de notre douleur.

Chorus

Alors rejoignez main dans la main, braves Américains tous
En nous unissant nous nous tenons, en divisant nous tombons
Dans une cause aussi juste espérons-nous réussir
Car le ciel approuve chaque action généreuse.

Chorus