Législation abrogeant la loi sur le timbre (1766)

En mars 1766, le parlement britannique a présenté une loi abrogeant le Stamp Act, 12 mois après qu'il ait reçu la sanction royale du roi :

« Une loi a été adoptée lors de la dernière session du Parlement intitulée « Loi pour l'octroi et l'application de certains droits de timbre et d'autres droits dans les colonies et plantations britanniques en Amérique afin de couvrir davantage les dépenses liées à leur défense, leur protection et leur sécurisation ; et pour modifier certaines parties des diverses lois du Parlement relatives au commerce et aux revenus desdites colonies et plantations afin de déterminer la manière de déterminer et de recouvrer les pénalités et les confiscations qui y sont mentionnées »…

Le maintien dudit acte entraînerait de nombreux inconvénients et pourrait produire des conséquences très préjudiciables aux intérêts commerciaux de ces royaumes ; qu'il plaise donc à Votre très excellente Majesté qu'elle soit promulguée ; et qu'il soit promulgué par la très excellente Majesté du roi, sur l'avis et avec le consentement des Lords Spiritual et Temporal et des Communes réunis dans ce présent Parlement… qu'à partir et après le premier jour de mai 1766, la loi susmentionnée et la plusieurs questions et choses qui y sont contenues seront par les présentes abrogées et rendues nulles à toutes fins utiles.